Retour Menu Général
Masaï Mara
Page suivante
.
 Amboseli
 Masaï Mara
 Les Masaïs
 Mombassa
Retour Menu Kenya

La réserve nationale du Masai Mara est une réserve nationale située au sud-ouest du Kenya. C'est le prolongement naturel du Parc national du Serengeti situé en Tanzanie. Elle tient son nom de la tribu qui vit sur ses terres, les Masaïs, et de la rivière qui la traverse, Mara
Il s'agit d'une grande étendue de savane, légèrement vallonnée, dans laquelle se croisent de nombreuses espèces.

Page suivante
Sur la piste du Roi Lion.
 

 
 
Dans la savane africaine, ils sont encore 20 000 à couler une vie plutôt paisible. Ils somnolent à l’ombre près des points d’eau. Leur gibier préféré : Les gnous, les gazelles, les buffles. Ils peuvent dévorer jusqu'à 40 kg de viande en une seule fois. Les mâles se servent d’abord, sans égard pour leurs petits qu’ils laissent parfois mourir de faim.

  
Trois ou quatre mâles, une dizaine de femelles et leurs petits, chaque clan à son territoire. A l’intérieur, régime matriarcal : ce sont les lionnes qui travaillent, l’éducation des lionceaux, la chasse, c'est leur affaire. Les mâles eux ont la vie belle.
Contrairement aux femelles,  les lions ne passent pas leur vie dans le clan. Vers 3 ans, ils partent en célibataire et vagabondent jusqu'à ce qu’ils trouvent une tribu d’où ils délogeront le vieux monarque. Un caïd chasse l’autre. Hors la sieste et l’amour, les lions ont aussi pour mission d’assurer la sécurité du groupe. Ils surveillent un territoire qui peut atteindre jusqu’à 300 km².
.
Les lions sont très fatigués…de vrais rois fainéants !
Ils dorment 20 heures par jour, laissent les femelles chasser et s’occuper des petits. Le reste du temps ; ils sont d’infatigables amants.

.
 
 
Leur passe temps favori ? L’amour… jusqu’à 70 séances par jour !
.

Visiblement, nous dérangeons, il vaut mieux s'éloigner !

Page précédente

La Course du Guépard

Le guépard (Acinonyx jubatus) est un membre atypique de la famille des chats (Felidae) qui chasse en utilisant sa vue et sa pointe de vitesse plutôt que l'effet de surprise. Ce mammifère quadrupède est le plus rapide connu et peut atteindre des vitesses de plus que 110 kilomètres par heure, mais seulement sur de très courtes distances. La proie est approchée à une dizaine de mètres, puis chassée, habituellement en moins d'une minute.
.

..
.
Le régime alimentaire des guépards est carnivore, essentiellement constitué de mammifères de moins de 40 kg (gazelles, antilopes, impalas, veaux de gnou, lièvres)
La plupart du temps, il chasse seul. Contrairement à d'autres félins, il ne se met pas à l'affût, mais s'approche tout doucement de ces proies avant de fondre sur elles. Ce n'est pourtant pas un coureur de fond, mais un sprinter qui se décourage vite si sa proie réussit à prendre de l'avance. 
Si la course entre une gazelle et un guépard dure plus de 500 m, alors la gazelle à une chance car le guépard ne peut courir vite une aussi longue distance.


Les femelles mettent bas de 3 à 5 petits, après une gestation de 90 à 95 jours. A la naissance les petits sont foncés et ont une crinière gris-jaunâtre, ils ne pèsent que 150 à 300g. Ils quittent leur mère à l'âge de 13 à 20 mois.
La mortalité des petits est élevé. La moitié d'entre eux meurent dans les 8 premiers mois, dévorés par les lions, les hyènes et les léopards.

.
La chasse : le film,
Tous les 4X4 et mini bus reliés entre eux par radio émetteur, arpentent les hautes herbes de la savane à la recherche des félins.
Soudain, un message en Swahili ! ... les moteurs s'emballent, les guépards sont repérés. 21 véhicules arrivent presque ensemble ... une maman guépard et ses 3 petits... à une centaine de mètres : un troupeau d'antilope!
Les moteurs sont coupés, seul des rugissements de lions troublent le silence. La mère nous abandonne sa progéniture, quasiment dans nos roues. Elle peut partir chasser en toute quiétude.
Elle s'engage furtivement dans les herbes en direction du troupeau...
En fait de 3, ils sont 4 ces chérubins...
Le guépard (en bas, à gauche) n'est plus qu' à quelques dizaines de mètres de sa proie (en haut, à droite)
Les petits sont en alerte et émettent de petits sons semblables à ceux des oiselets... Soudain le guépard s'élance. Moins de 10 secondes lui suffisent  pour  terrasser l'antilope, les petits rejoignent leur mère en quelques instants.
Les petits mangent en premier, sous l'oeil attentif de la mère...
Je passe les détails relatifs au festin !
Hormis le bruit des appareils photos, ont n'entends que le rugissement des lions aux alentours et le ricanement des hyènes qui attendent pour se repaîtrent de la carcasse. 
17 heures 30... Il est temps pour nous de regagner le lodge car la nuit va vite arriver...



.
Retour Haut de page
Page suivante