Retour Menu Général
Ilet Chevalier

.
- Fort de France
- St Pierre
- La plantation Leyritz
- La côte Atlantique
- Diamant
- Ilet Chevalier
- L'église de Balata
- Le jardin de Balata
- St Anne
.
Retour Menu Martinique

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

.
.
L'Ilet Chevalier se trouve au sud de l'île, approximativement  à la hauteur de St Anne, sur la cote Atlantique.C'est un véritable enchantement de couleurs qui vous attend une fois embarqué !
Face à vous, l'Ilet Chevalier que vous rejoignez en 5 à 10 minutes... un petit coin de paradis accessible uniquement par bateau. Le cuisinier qui aura déjà commencé à préparer les grillades.
 
Mangrove

Formation végétale caractérisée par  des forêts impénétrables de Palétuviers qui fixent leurs fortes racines dans  les baies aux eaux calmes où se déposent boues et limons.

..
 
.
   Le Baptême du rhum ...
.
.Arrêt aux fonds blancs pour le baptême du rhum et ses acras. Vous continuerez vers la réserve naturelle où vous pourrez découvrir une multitude d'oiseaux migrateurs. Vous aurez la possibilité de plonger avec masques et tubas pour rencontrer des poissons multicolores, des oursins blancs, des langoustes et avec beaucoup de chance, une tortue luth. Ensuite, route vers la baie des Anglais et la mangrove avec ses palétuviers couverts d'huîtres.
 
..
Combat de Coqs
.
Le combat de coqs est une tradition fermement ancrée puisque les Antilles françaises comptent pas moins de 200 pitts ou arènes de combat. 
Que les défenseurs des animaux se rassurent..!  il n'était question ce jour là que d'une démonstration. Les ergots de ces prestigieux volatiles étaient protégés.
Bien que légalement interdite,  cette tradition héritée des premiers colons espagnols, se déroulent tous les dimanches et rassemblent un grand nombre d’amateurs.  Les coqs qui s’affrontent dans ces duels sont de véritables athlètes, choyés, entraînés et massés avec des herbes dans des élevages spécialisés en coqs de combat. Ces gladiateurs gallinacés se battent armés d’éperons d’acier tranchant comme des rasoirs et fixés sur les ergots pour frapper le poitrail. Le combat se déroule dans une succession d’assauts, de volte-faces, de feintes, et de parades toutes plumes dressées destinées à intimider l’adversaire.
.
Retour Haut de page