Retour Menu Général
Buenos Aires
.
Argentine
 
"Dans l'Union et la Liberté"
Retour Menu Argentine

.
Buenos Aires est la capitale fédérale de l'Argentine. Avec la proche banlieu, la ville compte environ 12 millions d'habitants, soit près du tiers de la population du pays. C'est l'une des villes les plus peuplées d'Amérique du Sud. La plupart des habitants sont surtout d'origine espagnole et italienne. Le catholicisme est la religion dominante.
.

.
Un peu d'histoire...
 
Pedro de Mendoza, qui était à la recherche d'or, fonda la ville le 4 février 1536 à l'embouchure du Rio de la Plata, qui sépare l'Argentine de l'Uruguay, ville qu'il a baptisée : « Nuestra Señora Santa Maria del Buen Ayre » (Notre-Dame Sainte-Marie du Bon Air). Néanmoins, les attaques répétées des populations autochtones forcèrent les espagnols à abandonner la ville en 1541. Juan de Garay fonda une nouvelle colonie permanente en 1580.Capitale de la vice royauté de la Plata en 1776. Capitale de District fédéral de Buenos Aires et du pays depuis 1880
Pedro de Mendoza
La Boca

La Boca est un quartier (barrio) proche du centre de Buenos Aires, en Argentine. Il est situé au sud-est du centre, près du port, entouré de Barracas à l'ouest, et San Telmo et Puerto Madero au nord.

Il abrite de nombreux habitants originaires d'Italie, et plus particulièrement de la ville portuaire de Gênes. À la suite d'une longue grève générale en 1882, une rébellion proclama une sécession de la Boca vis-à-vis de l'Argentine, et dressa le drapeau Génois. Le régime argentin réprima rapidement cette rébellion, et le président Julio Argentino Roca retira lui-même ce drapeau Génois.  

Les façades colorées de La Boca.Aujourd'hui, le quartier de La Boca est très prisé par les touristes qui viennent admirer en masse les façades colorées des maisons, et apprécier le rythme de vie animé du quartier, tout en déambulant dans la rue Caminito.

C'est également un quartier où se concentrent des courants politiques de gauche, ses habitants ayant élu en 1935 le premier membre du Congrès argentin socialiste, Alfredo Palacios. Durant la crise économique qui frappa durement l'Argentine en 2001, La Boca fut le théâtre de nombreuses manifestations.

Enfin, La Boca est également mondialement connue pour son club de football, le Club Atletico Boca Juniors, ainsi que son terrible stade, La Bombonera.

 
.
Autres curiosites...
Entre les deux, la massive cathédrale terminée en 1827 témoigne du rôle important que l'Église catholique a maintenu en Argentine depuis tout le temps.
.
Le cimetière de La Recoleta à Buenos Aires est le plus prestigieux 
de toute l'Argentine. Y sont notamment enterrés nombre de présidents comme ROSAS (le réunificateur du pays), MITRE, SARMIENTO (qui a ouvert le pays à une immigration européenne massive) ou HYRIGOYEN. 
Mais la vedette de cette nécropole est sans conteste Eva PERON
María Eva Duarte de Perón (plus connue sous son diminutif Evita) (7 mai 1919  - 26 juillet 1952) a été la première dame d'Argentine, seconde femme du président Juan Perón.
.
.
Le Cabildo, siège des autorités de la ville entre 1580 et 1821.
.
Puerto Madero, est traversé par "el puente de la mujer", le pont de la femme. Toutes les rues à droite de ce pont portent en effet le nom de femmes.
 
.
Retour Haut de Page