Retour au Menu Général
Clochers de France
Retour Menu des Clochers
Retour tableau des départements
91 - Essonne

Champcueil
Champcueil

L'église Notre-Dame-de-l'Assomption-de-la-Très-Sainte-Vierge.

L'origine de cette église suscite plusieurs hypothèses, car sa taille est davantage celle d'une abbatiale ou d'une collégiale que celle d'un simple édifice paroissial. Elle est remaniée de nombreuses fois, notamment au XIXe siècle où le clocher est diminué et sommé d'une pyramide à quatre pans. La présence des trois pignons successifs, du porche, de la nef et du chœur, contribue à harmoniser l'ensemble architectural. Les murs de la nef sont soutenus par des contreforts servant de points d'appui intermédiaires, sous formes de minces colonnettes reposant sur une plate-forme qui ceint le chevet.

Champcueil          Champcueil

Champcueil
Champmotteux
L'église Sainte-Madeleine
Egly
Egly
L'église Saint-Pierre-Saint-Paul

Cet édifice massif, soutenu par des contreforts, est bâti suivant un plan rectangulaire et comporte un petit transept. La haute tour du clocher, à deux étages, percée de baies géminées, est le plus important vestige de l'église originelle. Une avancée couverte néo-gothique précède le portail, situé sous le clocher. L'entrée est voûtée de courtes ogives. La nef est étroite et plafonnée, elle est dotée d'une chapelle contenant des fonts baptismaux avec une cuve octogonale, dont la toiture est indépendante de celle de l'église. Deux chapelles latérales, l'une dédiée à la Vierge, l'autre à sainte Geneviève, sont ouvertes sur le chœur.


Itteville
Itteville
L'église Saint-Germain de Paris

Elle est dédiée à saint Germain de Paris. Sa construction s’étala sur plusieurs siècles, vraisemblablement du 11ème au 15ème siècle. L’édifice, qui comporte sept travées, est très imposant.
Le style de l’église est inspiré par Notre-Dame-de-Paris. Caractéristiques de ce style gothique, on peut remarquer les voûtes d’ogives dont les retombées reposent sur des colonnettes ; ces colonnettes sont elles-mêmes soutenues par des colonnes à chapiteaux sculptés de feuillage.


Itteville
Gometz le Châtel
Gometz le Chatel
Église Saint Clair

 Au 11ème siècle, l’église de Gometz dépendait de l’abbaye de Saint-Florent près de Saumur, il ne reste presque rien de cette construction originelle. L’édifice actuel semble avoir été construit après la Guerre de Cent Ans.
L’église est divisée en deux vaisseaux parallèles séparés par une file de colonnes en grès. La façade est percée d’un portail en arc brisé Les deux nefs ont trois travées, le chœur à trois travées lui aussi prolonge les deux nefs, l’une est à chevet plat l’autre est close par une abside tripartite.

Le clocher, couvert d’un toit à quatre pans s’élève à la jonction des nefs et du chœur. L’église est éclairée par des fenêtres aux arcatures diverses. De très beaux vitraux modernes des verriers Christiane et Philippe Andrieux remplacent ceux du 19ème siècle. Remarquer les clefs de voûtes aux pendentifs sculptés du 16ème siècle et les fonts baptismaux du 17ème.

Gometz le Chatel

Gometz le Chatel
Longpont sur Orge
Longpont sur Orge
 Basilique Notre-Dame-de-Bonne-Garde

L’histoire de Longpont-sur-Orge est intimement liée à celle de son prieuré et de sa basilique.

Guy Ierde Montlhéry et Hodierne de Gometz font construire un prieuré qui sera le premier monastère dépendant de l’abbaye de Cluny, directement sous l’autorité du pape. Ce prieuré, situé au sud de la basilique actuelle, a été détruit à laRévolution. La basilique est le premier site-étape pour les pèlerins partis de la tour Saint-Jacques à Paris vers Saint-Jacques de Compostelle. Les coquilles Saint-Jacques sur le tympan du portail en témoignent.

Toutes les infos sur le site Wikipédia
Longpont sur Orge
Longpont sur Orge Longpont sur Orge Longpont sur Orge
.
Mauchamps
Mauchamps
L'église Saint-Jean-Baptiste.

La grande façade est percée d'une petite double porte surmontée très en hauteur de deux fenêtres d'une taille également restreinte. La légende veut qu'elle ait appartenu au XIIIe siècle aux chevaliers du Temple, présents dans la région, avant qu'ils ne l'échangent avec l'abbaye de Morigny.

Mauchamps
Saint Jean de Beauregard
Saint Jean de Beauregard
L'église Saint-Jean-Baptiste.

L'église est également la chapelle du château. Une première chapelle, bâtie au 13e siècle tombant en ruine, est reconstruite vers 1680. 

Le bâtiment, de petite taille, est constitué d'une simple nef rectangulaire terminée par un chevet arrondi. Vers 1900, un porche néo-gothique a été rajouté sur la façade. Un clocheton en charpente et ardoise, la surmonte.

Saint Jean de Beauregard
Saint Sulpice de Favières
Saint Sulpice de Favières
L'église Saint-Sulpice.

Elle a été construite vers 1260 mais n'a jamais vraiment été achevée. C'est une église gothique de la période rayonnante (environ 1240-1340). Elle remplaça lachapelle des Miracles .

En 1652, elle fut incendiée par les troupes de Turenne.

L'édifice fut classé au titre des monuments historiques en 1840.

Le plan est simple et le chœur est à quatre niveaux d'élévation (mur sous-appuie / fenêtres basse / triforium vitré / fenêtres hautes). La façade n'est pas achevée mais devait ressembler à celle deNotre-Dame de Paris.

Sa grammaire est rayonnante et le maître d'œuvre (inconnu) devait connaître les modèles rayonnants comme la Sainte chapelle de Saint-Germain-en-Laye (finit en 1238) ou la basilique Saint-Denis (la nécropole des rois de France).

Saint Sulpice de Favières
Saint Sulpice de Favières
Saint Sulpice de Favières
Saint Sulpice de Favières
.
Torfou
Torfou
Eglise Notre Dame

Cette petite église est constituée d'une nef à quatre travées, d'un chœur simple à chevet plat prolongé postérieurement par une abside, et d'une tour haute de trente mètres qui, au XIXe siècle, a été utilisée comme relais pour le télégraphe Chappe reliant Paris à la province. Accolée à l'édifice, une petite construction servait autrefois de salle de classe. Une plaque faisant office de monument au mort est apposée à l'extérieur, sur le mur sud.
Retour Haut de page