Retour Menu Général
Amboseli et le Kilimandjaro
Page suivante
.
 Amboseli
 Masaï Mara
 Les Masaïs
 Mombassa
Retour Menu Kenya
.
Le Kilimandjaro

Cette page comporte 11 photos à ce jour

Langues parlées : 
Swahili
Anglais
 
Le parc national d'Amboseli (réserve animalière depuis 1947), situé en territoire Massaï couvre une superficie de 3810 km². Il est dominé par la masse colossale du Kilimandjaro, appelé aussi le Pic Uhuru qui culmine à 5 895 mètres à la frontière tanzanienne.
      Ces lieux mythiques du Kenya ont inspiré  les plus grands écrivains : Ernest Hemingway "Les neiges du Kilimandjaro", Joseph Kessel "Le lion" mais aussi les plus grands cinéastes (mes préférés):
       
      • 1954 : Mogambo de John Ford (C.Gable-A.Gardner)
      • 1956 : Safari de Terence Young (V.Mature-J.Leigh)
      • 1962 : Hatari de Howard Hawks (J.Wayne)
      • 1985 : Out of Africa de Sydney Pollack (R.Redford-M.Streep)
      • 1996 : L'ombre et la Proie de Stephen Hopkins (M.Douglas-V.Kilmer)
La plaine d'Amboseli est une vaste étendue parsemée d'acacias jaunes, buissons épineux, rochers, coulées de lave, dont l'aridité est dûe au sel contenu dans les cendres du volcan et repoussé en surface par l'eau des nappes phréatiques alimentées par le Kilimandjaro et ses neiges éternelles..
 Néanmoins, quelques nappes d'eau entourées d'herbes vertes et de rares arbres sont les points de rencontre de la faune. 


 


.
Amboseli doit sa célébrité à ses éléphants dont il existe des spécimens de 40 à 60 ans d'âges. La présence des Massaïs sur les territoires limitrophes et la petite taille de la réserve ont contribué à une surveillance efficace des espèces et à la disparition notoire du braconnage. 
L'éléphant est un mammifère ongulé, herbivore qui peut incurgiter plus de 150kg de feuillage par jour et qui peut atteindre un poids de 6 tonnes à l'âge adulte. Il a une vie sociale très developpé, organisé en troupes. la gestation varie de 18 à 24 mois.
.
Pourquoi ont ils de grandes oreilles ?
Les éléphants d'Afrique, contrairement à leurs cousins d'Asie, possèdent d'immenses oreilles puisqu'elles mesurent près de 1,80m de large sur 1,50m de long.  Il semblerait que cette différence morphologique soit le fait d'une adaptation au milieu.  Exposés au soleil tropical de la savane, les éléphants d'Afrique sont soumis à des conditions climatiques beaucoup plus rudes que les éléphants d'Asie.  Ainsi, lorsqu'ils s'éventent avec leurs immenses pavillons, parviennent ils à faire chuter de 5°C la température de leur corps.  Ces régulateurs thermiques leur permettent de parcourir aisément les longues distances les séparant des points d'eau où ils s'abreuvent en quantité (près de 150 litres d'eau quotidiens).  Par ailleurs, les éléphants d’Afrique se déplacent le plus souvent à terrain découvert.  Aussi sont ils capables, lorsqu'ils déploient leurs oreilles en forme de paraboles, de détecter les bruits suspects et de réagir promptement face à un danger.  Enfin, les éléphants d'Afrique se servent de leurs pavillons pour impressionner leurs adversaires.  Le mâle charge puis, au dernier moment, s'arrête et exhibe en les agitant ses majestueuses oreilles, de manière à sembler encore plus volumineux.  Si le simulacre échoue, l'éléphant, défenses en avant, charge alors l'ennemi.

.
Anecdocte : Dans un silence de cathédrale !
Notre convoi s'est immobilisé sur la piste en 2 parties, formant une brèche... les moteurs se sont tue ! 
Chacun se regarde interrogatif...notre guide pointe son doigt vers une lisière de bosquets à environ 200 mètres : 18 éléphants !
Après maintes hésitations,
le chef les dirige vers nous
La troupe coupe la piste à 20 mètres devant nous... 
et gagne d'autres paturages ou peut-être un point d'eau.
.

Page précédentePage suivante


.
Un gnou solitaire
  Le parc d'Amboseli, s'il est le terrain de prédilection des éléphants, n'en demeure pas moins le refuge d'une palette impressionnante d'animaux, vivants en bande réduite (ci-dessus, un gnou solitaire). La réserve de Massa Maraï est plus propice aux grands regroupements d'espèces.

Zèbres sur le décor typique d'un acacia parasol 
...

Dans la région de Namanga vivent aussi guérénouks, oryx et babouins
.
Retour Haut de page
Page suivante